L’automne est là et la fatigue semble se faire sentir. A quoi est due cette fatigue ?
Nous sommes passés de la saison chaude à la saison froide, des longues journées ensoleillées aux journées plus courtes et grises.
Notre horloge interne, se trouvant dans notre cerveau, est synchronisée avec des facteurs de l’environnement dont les principaux sont l’alternance lumière-obscurité, veille-sommeil et vie sociale.
La baisse des températures, le manque d’ensoleillement et la diminution de la luminosité sont les principaux responsables du manque de tonus que nous ressentons à l’automne. Ces changements affectent notre horloge interne qui n’envoie plus les bons signaux à l’organisme.
Cela peut engendrer une perturbation de la sécrétion de mélatonine, d’où une sensation de fatigue. Il n’est pas rare également que le taux de sérotonine, un neurotransmetteur dont le rôle est de réguler l’humeur, diminue à son tour, d’où une baisse de moral.
Et comme il ne sert à rien de maltraiter son organisme et que la fatigue saisonnière n’est pas une fatalité, voici l’astuce du guide sylvestre.

Pratiquez une activité de plein air car elle stimule les défenses immunitaires, réduit la sensation de fatigue en favorisant l’élimination naturelle des toxines. Elle stimule également la production d’endorphines, l’hormone dite du bonheur.

Au détour des chemins, profitez du bonheur de la cueillette forestière.
En automne, il y a le champignon, la châtaigne, la noisette, la faîne et bien d’autres.

Le noisetier

Arbre de la sagesse et du sourcier, près de lui on se sent protégé par son ample feuillage et ses troncs multiples.
C’est un allié pour la santé des veines. La richesse en polyphénols et en tanins de la feuille explique ses vertus veinotoniques.
Quant à son fruit, la noisette.
Elle contient 60 % de corps gras, de la protéine, des glucides, du potassium, du phosphore, du calcium, du magnésium, du fer, du cuivre, vitamine C et E et de l’eau.

Cookies à la noisette

Pour 4 personnes
30 g Noisettes décortiquées
30 g Farine de blé type 55
25 g Cassonade
20 g Beurre
1 Oeuf entier
0,25 sachet Levure chimique
0,25 pincée Sel

Préchauffez le four à 180 °C
Hachez grossièrement les noisettes au mixeur
Malaxez le beurre coupé en dés avec la cassonade
Mélangez la farine avec les noisettes hachées, la levure chimique et le sel
Ajoutez dans le saladier avec l’œuf et malaxez pour obtenir une pâte homogène
Façonnez 2 tubes de même taille et découpez-les en tranches
Aplatissez légèrement chaque tranche et déposez-les à intervalles réguliers sur une plaque allant au four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé
Enfournez 10 min

Références :
Au bonheur des arbres – Terre vivante
Ces arbres qui nous veulent du bien – Laurence Monce
Crédit photos : Valérie Braunn

X